Cap sur..., France

Le Pays Basque

18 mai 2016
  • 10
    Shares

 

Au Pays Basque, on voit la vie en rouge et blanc

Le Pays Basque, c’est un territoire, riche de sa propre langue Euskara dont les basques sont fiers et de son histoire (le peuple se trouverait là depuis 4 000 ans), qui nous convie à la découverte. Si vous n’avez pas prévu de déménager là-bas, vous pouvez au moins aller passer vos vacances là-bas, dans notre village vacances à Biarritz et découvrir cette belle région. Entre mariage des forêts et rivières, de la montagne et de l’océan ; au gré de l’altitude et des climats, la faune et la flore changent pour des paysages exceptionnels dans la région laissant aussi par endroit une nature encore préservée.
Planqué à côté de l’Océan, sur la côte atlantique, le Pays Basque c’est le lieu de rendez-vous des familles et du surf, le rendez-vous du jambon et du piment, le rendez-vous des espadrilles et du béret.

Trêve de planche de surf et de foie gras, c’est parti pour le portrait chinois.

Un moment convivial au Pays Basque?

Retrouvez-vous autour du pinxto ! Le pintxo ou pinco ou encore appelé tapas chez nos amis espagnols, est le trésor gastronomique de Saint-Sébastien. Des miniatures culinaires qui vont depuis un simple morceau de pain recouvert d’aliments (olives, jambons, tomates…), comme aux origines, jusqu’aux minuscules créations de la haute cuisine : une large palette de saveurs que vous ne voudrez sûrement pas manquer entres amis!

tapas-basque

Une recette basque ?

Avec ou sans piment ? Le poulet basquaise ! Il est originaire du Pays Basque et on l’a choisi surtout parce-qu’ il utilise deux produits emblématiques de la région : le jambon de Bayonne et le piment d’Espelette. C’est aussi parce-que c’est une recette facile, ensoleillée et savoureuse, idéale pour un repas en famille avec des petits ou gros mangeurs; à accompagner de riz par exemple !

La recette du Poulet Basquaise.
Pour 6 : avec un poulet, 500g de jambon de Bayonne, 800g de tomates, 600g de poivrons verts et rouges, 3 oignons et 3 gousses d’ails, huile d’olive, poivre, sel, 20cl de vin blanc.

  1. Couper en morceaux le poulet, peler les tomates et les couper en dés tout comme le jambon,
  2. Hacher oignons avec l’ail, émincer les oignons; faire revenir le tout dans l’huile d’olive dans une cocotte
  3. Ajouter les tomates et poivrer
  4. Laisser cuire une vingtaine de minutes.
  5. Faire revenir à côte le poulet, sel + poivre + huile d’olive et ajouter-les aux légumes.
  6. Vin blanc puis laisser cuire encore 40 min.

La touche finale du piment, selon le goût !

Zoom sur Ezpeletako biperra ou l’épice d’exception cultivé dans la commune du même nom : Espelette ; un vrai patrimoine gastronomique basque. Retrouvez des recettes pimentées basques

L’accessoire du Pays Basque ?

Le béret en basque Txapela qui signifie porteur de béret et champion ou vainqueur. Autrefois, il servait aux bergers afin qu’ils se protègent du froid ou du soleil. Aujourd’hui, il est porté essentiellement par les personnes âgées au Pays basque.
N’empêche qu’il reste le symbole le plus connu du Pays Basque, il est devenu emblème national sous Henri IV. Il a acquis son label basque dans les années 1900. Il est fabriqué à partir d’un fil unique de 500m et il est rouge. La couleur du béret basque authentique est rouge ou goria en basque. C’est la couleur favorite des Basques.

Une montagne du Pays Basque ?

La Rhume, mythique et célèbre montagne du pays basque et pourquoi ne pas aller faire un tour en train pour profiter d’une vue panoramique à 360° sur la côte atlantique et la chaine des Pyrénées. Le train à crémaillère de 1924 vous emmène à 905 mètres d’altitude en 35 min sur le sommet mythique du Pays Basque. C’est au travers d’une nature sauvage que vous pourrez rencontrer brebis manech et poneys basques : le pottok [à prononcer pottiok], ces robustes poneys vivant en liberté et installées au pays depuis des millénaires… Vous pourrez peut-être voir aussi le vautour fauve, mais ça c’est une autre histoire..

La minute « nature » du Pays Basque ?

Réconciliez-vous avec le vautour !
Les vautours, animaux méprisés pendant des millénaires, des charognards puants, qui aujourd’hui sont réinsérés et revalorisés pour faire le ménage.
C’est en partant en rando dans le Pays Basque que vous pourrez observer les vautours fauve qui nichent dans les falaises. Le spectacle de leur envol est assez magique et si vous pouvez vous faire accompagner par un guide passionné de sa région, il vous contera tous les bienfaits de ce nécrophage pour l’écosystème : charognard qui nettoie naturellement les montagnes en mangeant les animaux morts ou mourants (moutons, vaches, chèvres…). Bon, ce n’est pas très glamour mais cet animal qui a failli disparaître dans les années 70 serait au nombre de 600 couples environ aujourd’hui dans les Pyrénées Atlantiques ce qui en ferait la colonie la plus importante en France. Fou, non ?

Une ode au Pays Basque ?

L’ode à l’océan se montre au gré des marées et se déchaine au gré des tempêtes pour offrir les plus grosses vagues de France. C’est sur la côte Basque de Bidart à Saint-Jean de Luz en poussant jusqu’à Hendaye ou Biarritz, l’incontournable, que vous trouverez des stations, des criques et des spots pour défier les rouleaux de l’océan atlantique !
La côte atlantique ce n’est que du bonheur pour les plages immenses mais aussi pour le sport de prédilection et les surfeurs… Les vagues atteignent des sacrées hauteurs et le spectacle naturel est souvent magnifique, quoiqu’un peu dangereux bien sûr. Donc attention tout de même sur les digues quand il y a tempête… et profitez des paysages verts dès que le soleil revient !

Un savoir-faire basque ?

L’espadrille ! On peut la préférer pour traîner à la maison mais elle peut se porter en toutes occasions : l’avantage c’est que n’importe quel pied peut se mettre à droite ou à gauche.
L’espadrille made in France, fait sensation en hiver à la maison ou dès que le soleil pointe le bout de son rayon : confortables et légères, les espadrilles sont confectionnées traditionnellement en tissu de lin ou de coton, montées sur une semelle en chanvre. Le confort assuré pour tous les pieds.

L’histoire de l’espadrille est controversée mais une chose est sûre c’est que c’est à Mauléon, capitale de l’Espadrille, qu’est le lieu de production principal de l’espadrille avec environ 80 % de la production française annuelle.
Pour l’anecdote, le fabricant d’espadrilles va lancer des espadrilles pour femmes en peau de truite de Banca, élevage réputé du Pays basque, une collection présentée comme unique sur le marché disponible en juillet. Mesdames, prêtes pour la peau de truite aux basques ?

espadrilles pays basque

 

Un village mignon du Pays Basque ?

Ils sont tous mignons, charmants alors si on ne devait en choisir qu’un on prendrait… Guethary ou Getaria, le petit village mignon du Pays Basque.
Entre Biarritz et Saint Jean de Luz, Guéthary est un ancien port de pêche (oui, il y a plein de ports dans cette région !), un village typiquement basque, le plus petit d’ailleurs de la côte Basque.
Amoureux de la petite crique sauvage pour vous baigner, Guéthary est un lieu fait pour vous.
Ou alors si vous aimez dévorer fruits de mer et crustacés, prenez l’épuisette avec vos enfants et à marée basse, baissez-vous pour ramasser !

Le sport roi du Pays Basque ?

En dehors du surf, vous pourrez vous initier à La Pelote basque.
La pelote est le sport roi du Pays Basque. Les différents quartiers de la ville abritent l’incontournable fronton. Les 21 spécialités depuis le jeu de la main nue jusqu’à la cesta punta allient puissance et habileté. Ces différentes spécialités se jouent en « place libre », en « fronton mur à gauche » ou en « trinquet ». Bon, vous aurez l’air un peu ridicule avec cet accessoire accroché à la main mais promis, c’est sympa.

Le Pays Basque, numéro 1 de… ?

Du bon et du bien vivre !
 Ne lisez pas les 34 raisons de ne jamais aller au Pays Basque, ce ne sont que des mensonges parce-que le Pays Basque, c’est chouette même l’équipe de France de football, nos bleus, vont entamer leur préparation pour l’Euro 2016 à Biarritz et à l’air pur du Pays Basque. Alors bon…

On en parle pas plus, sinon, vous n’allez pas arrêter d’en rêver parce qu’il y a aussi la typique maison basque, les collines, les montagnes, le foie gras, la croix basque, les vachettes, les falaises …


  • 10
    Shares

Commentaire (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *