Culture

Tour du monde : le repas de Noël

22 décembre 2016

Si en France nous sommes habitués à la dinde aux marrons et à la bûche de Noël, à travers le monde, les plats typiques des festivités sont bien différents et parfois très originaux. On vous emmène pour un petit tour des traditions de Noël à travers le monde !

 

Allemagne : Frohe Weihnachten !

La tradition des marchés de Noël provient d’Allemagne, tout comme celle du calendrier de l’Avent. Dès novembre, on peut se promener entre les petits chalets, ça sent bon le pain d’épices, le vin chaud et la cannelle ! Durant les fêtes de Noël, les allemands aiment se retrouver la journée pour déguster des petits sablés à la cannelle, à l’anis, à la cardamome, aux clous de girofle, à la pâte d’amande ou encore à la vanille : les Weihnachtsplätzchen. Ils sont en forme d’étoiles de sapins ou de père Noël et on les accompagne généralement d’un thé ou d’un café. Chaque famille confectionne une couronne de l’Avent, composée de branches d’épicéa et de 4 bougies. Elles seront allumées une par une pour les 4 dimanches de l’Avent. On fait également la Hexenhaus, une petite maison de pain d’épices représentant celle du conte d’Hansel et Gretel, qui régale les invités. Le 6 décembre, on fête Saint Nicolas, qui fait le tour des villes pour récompenser de friandises les enfants sages. Le Père Fouettard s’occupe quant à lui des polissons. La Saint Nicolas est une fête importante d’Allemagne, mais elle est également célébrée en Lorraine, en Alsace, dans le nord de la France, en Belgique, en Hollande, en Autriche et aux Pays Bas.

Le dîner du Réveillon a une place moins importante en Allemagne que dans d’autres pays, c’est davantage le repas de Noël qui fait l’objet de toutes les attentions. Les allemands cuisinent généralement pour l’occasion la traditionnelle Weihnachtsgans, une oie rôtie ou farcie et l’accompagnent de fruits et légumes épicés, comme du chou rouge ou des pommes. En entrée, on retrouve du saucisson grillé, de la charcuterie, du saumon fumé, des crustacés ou encore du bouillon aux quenelles de foie de volaille. Pour le dessert, on déguste le Christstollen, le gâteau traditionnel de Noël allemands confectionné aux fruits secs et confits, farci de crème d’amande et recouvert de sucre glace.

weihnachtsgans
La fameuse Weihnachtsgans

 

Angleterre : Merry Christmas !

Les anglais débutent souvent le repas de Noël par une soupe d’huître avec des carottes, du céleri, du lait et de la crème. Elle est suivie du plat traditionnel de Noël : une dinde rôtie, farcie aux marrons, accompagnée d’une sauce aux airelles et de légumes divers. En fin de repas, on déguste le Stilton, un fromage bleu à pâte persillée de texture crémeuse, accompagné de céleri et de Porto. En dessert, les anglais attendent avec impatience le fameux Christmas Pudding (ou Plum Pudding), un gâteau aux fruits secs et confits, préparé avec de la graisse de rognon, des noix et des épices. Certaines familles lui préfèrent le Christmas Cake, un gâteau aux fruits secs et confits, alcoolisé et recouvert de sucre glace.

christmas-cake
Le Christmas Cake

 

Pologne : Wesołych Swiąt !

Pour les polonais, les festivités commencent le 4ème dimanche avant Noël. Comme en Allemagne, on confectionne dans chaque maison une couronne de l’Avent, faite de branche d’épicéa et composée de 4 bougies. Le 24 décembre, on célèbre la Wigilia. Cette veille de Noël est la plus importante pour les polonais, c’est elle qui va déterminer comment va se passer l’année à venir. On explique aux enfants que s’ils sont sages cette journée-là, ils ne seront pas punis de l’année. Le soir, les plats traditionnels sont servis pour le Wieczerza Wigilijna (Réveillon). On trouve majoritairement du poisson sur les tables polonaises, notamment de la carpe, du hareng et du brochet. Le dîner du Réveillon est maigre, c’est un repas sans viande et sans alcool car il est symbole de jeûne. La tradition veut que 12 plats soient préparés, en hommage aux 12 apôtres, et que chacun y goûte. On pourra trouver du Barszcz, une soupe typique à la betterave rouge avec des petits raviolis, farcis de chou aigre sauté et de champignons, mais aussi de la carpe frite ou en gelée, du gruau d’orge cuit à l’eau, des pois blancs cassés ou encore des harengs à l’huile avec du citron et des oignons. Le repas est accompagné d’Opłatek, du pain azyme, cher au cœur des polonais. En attendant l’arrivée de Święty Mikołaj, le Père Noël, et des cadeaux, on déguste le dessert. Parmi les gâteaux traditionnels, il y a le Sernik au fromage blanc, le Makowiec au pavot ou encore le Keks, composé de fruits secs, de noix et de raisins. Il y a aussi du Piernik, un pain d’épices que les gourmands affectionnent. Les polonais sont très croyants et à minuit, beaucoup se rendent à la messe. Le 25 et le 26, on passe du temps en famille et à table avec des mets cette fois-ci plus copieux composés de canard, d’oie ou encore de dinde.

barszcz-cut
Le Barszcz

 

Portugal : Feliz Natal !

Le 24 décembre, pour le repas du Réveillon (Consoada), les mets sont simples, mais une grande place est accordée aux desserts. Les portugais sont profondément croyants. Un coq aurait chanté le matin du 25 décembre pour célébrer à sa façon la naissance de Jésus Christ. Ainsi aujourd’hui, le 24 décembre, dès que sonne minuit, les portugais se rendent à la Missa do Galo (la Messe du Coq). Après celle-ci, ils attaquent les desserts, qui sont présents au nombre de 13, en hommage à la Scène. On y trouve le Bolo rei, un gâteau de fruits secs et confits, l’Arroz doce, un riz au lait légèrement aromatisé au citron et décoré de cannelle, les Filhós, de gros beignets parfumés à l’aguardente ou encore les Rabanadas, des tranches de pain rassis qui ont été plongées dans du lait, puis frites et parsemées de cannelle et de sucre. La coutume portugaise veut également que l’on offre une orange à chacun des convives. L’ouverture des cadeaux, traditionnellement apportés par le Petit Jésus, se fait à ce moment-là. Le 25 décembre, on déguste un chevreau rôti au four, servi avec des grelos et des pousses de navets que l’on accompagne de vin rouge. Pour le dessert, c’est le Porto qui accompagne.

rabanadas-cut
Les Rabanadas

Vous souhaitez profiter des festivités de Noël au Portugal ? VTF vous propose des séjours.

Espagne : ¡Feliz Navidad!

Le 24 décembre, c’est la Noche Buena en Espagne, celle-ci marque le début des célébrations de Noël qui vont se poursuivent jusqu’au 6 janvier. On y déguste généralement en entrée des fruits de mer, un bouillon avec des légumes et des boulettes de viande ou encore une soupe. Par exemple en Castille, on mange traditionnellement une soupe aux amandes agrémentée, spécialement pour ce jour, de safran. En Catalogne, on poursuit le repas avec une dinde ou un chapon farci. En Castille, généralement c’est avec de l’agneau ou du poisson. En dessert, les espagnols font léger et savourent des petites douceurs aux amandes d’inspiration arabe comme le Turrón, un nougat à base de miel et d’amandes, originaire de la région d’Alicante, dégusté dans toute l’Espagne. On trouve aussi le Mazapan et les Polvorones, des biscuits à base d’amandes, de citron ou de cannelle. Les espagnols se régalent également de salades composées d’oranges et de noix. Tout comme les portugais, à minuit, la plupart des espagnols assistent à la Misa del Gallo (la Messe du Coq). Le 25 décembre est moins important que la Noche Buena, on reste en famille et on récupère de la veille.

Le repas de Noël quant à lui est fait à partir des reste de la veille qui composent la farce des traditionnelles cannelloni. Il est pour coutume de s’offrir des Cestas de Navidad. Ces petits paniers garnis contiennent des produits régionaux : du Cava, des marrons glacés de Galice, du jambon d’Andalousie, des asperges de Navarre ou encore du Manchego, un fromage de brebis de Castille.

L’Espagne est un pays où le Père Noël n’existe pas. Dans certaines maisons, les cadeaux arrivent le 24 décembre, mais pour beaucoup d’espagnols, ce sont les Rois Mages venus d’Orient qui distribuent les cadeaux le 6 janvier.

turron-cut
Les Turrón

Vous souhaitez profiter des festivités de Noël en Espagne ? Réservez sans plus attendre votre séjour VTF.

Haïti : Jwaye Nowel !

A Haïti il n’y a pas de neige, pourtant Noël y occupe une place importante. Qu’importe le temps, ici on recouvre sa crèche et son sapin de coton à défaut d’avoir des flocons. Pour les haïtiens, les festivités débutent le 24 décembre. A minuit, ils se rendent à la messe pour prier et chanter. Ensuite, toute la famille se rejoint à table pour déguster le traditionnel Griot, du porc frit accompagné de marinade, de bananes pesées, de paté kòde ou encore d’accras. La soirée se poursuit avec des chants et de la danse et les enfants reçoivent leurs cadeaux.

griot-cut
Le Griot et ses bananes pesées

 

Grèce : Kαλά Χριστούγεννα ! (Kala Khristougenna)

En Grèce, Noël regorge de soleil. Les festivités débutent le 6 décembre et s’achèvent le 6 janvier, le jour de l’Épiphanie. Les grecs ne décorent pas des arbres de Noël, mais ils ornent de guirlandes des maquettes de voiliers pour honorer la mer. Le 24 décembre, les familles se rejoignent autour d’un repas. Celui-ci marque la fin d’un jeûne de 40 jours. On déguste une dinde farcie à la viande, aux tomates et aux groseilles et pour le dessert, on prépare des Mélomakarona, des biscuits au miel et aux noix, et des Kourabiedes à base d’amandes et de fleur d’oranger et recouverts de sucre glace. On savoure également le Christopsomo (Pain du Christ), un pain rond à partager, dans lequel une croix byzantine est dessinée avant la cuisson. Le 25 décembre, les grecs fêtent la naissance de Jésus et pour la distribution des cadeaux, il faut attendre la fête de la Saint Basile, 1er janvier. C’est ce jour-là qu’Agios Vassilis récompense les enfants sages. Comme il n’y a pas de sapins en Grèce, il place ses présents sur la table du dîner. Dans chaque maison, on imprime la main dans la pâte du pain avant de la faire cuire, pour faire croire aux enfants que Jésus a marqué le pain en ce jour béni.

kourabiedes-cut
Les Kourabiedes

Vous souhaitez profiter des festivités de Noël en Grèce ? VTF vous propose des séjours.

Mexique : ¡Feliz Navidad!

Les festivités de Noël au Mexique s’étalent du 16 au 24 décembre. Sur la table, on trouve des crevettes, du cochon de lait et de la dinde farcie aux raisins sec et aux légumes, que l’on sert avec une salade de pommes vertes et des raisins secs. La boisson traditionnelle est le thé chaud. En dessert, les mexicains dégustent les typiques Buñuelos, des beignets sucrés croquants. Le 25 décembre, le Petit Jésus apportent les cadeaux aux enfants. Depuis une vingtaine d’années, sous l’influence de leurs voisins américains, les mexicains fêtent l’arrivée de gros bonhomme rouge et des cadeaux qu’il apporte. On respecte également toujours le pays la tradition la venue des Rois Mages, qui apportent ainsi la seconde ration de cadeaux aux enfants le 6 janvier. Cette tradition est importée d’Espagne bien sûr. Les enfants s’amusent joyeusement à briser les Piñatas qui sont remplies de fruits, de cacahuètes et de bonbons.

bunuelos-cut
Les Buñuelos

Vous souhaitez profiter des festivités de Noël au Mexique ? VTF vous propose des séjours.

Danemark : Glædelig Jul !

Comme dans beaucoup de pays, la couronne de l’Avent et le calendrier de l’Avent font partie des traditions au Danemark. C’est tout le mois de décembre qui est bercé par les festivités. Deux semaines avant Noël, on prépare les douceurs traditionnelles : des biscuits et pains au gingembre, des biscuits à la vanille, ainsi que des beignets frits. Toute la famille va chercher le sapin de Noël dans la forêt et le décore de petits drapeaux danois, de bougies et de cœurs rouges et blancs. On décore également la maison d’étoiles, de cœurs et de bougies, mais également de figurines représentant les Nisser, des petits lutins farceurs. La tradition dit qu’il faut leur donner un bol de Risalamande à Noël, pour ne pas être victime de leurs facéties ! On savoure la Julebryg (Bière de Noël) qui est vendue spécialement pour les festivités. Le jour de sa vente annuelle est tellement attendu par les danois qu’ils l’ont surnommé le J-Dag. Pour le repas du réveillon de Noël, le 24 décembre, les danois dégustent du porc rôti croustillant, accompagné de pommes de terre caramélisées et de pommes de terre cuites à l’eau ou encore du Rødkål, un chou rouge préparé avec des pommes, du vinaigre doux, du sucre et du jus de cassis, mais aussi de la cannelle, du laurier et de la muscade. On peut également trouver du canard ou de l’oie rôti farci aux prunes. En dessert, sur toutes les tables il y a le Risalamande, un riz au lait à base d’amandes mélangé à de la crème fraîche, de la vanille et arrosé de Kirsebærsovsn, une sauce chaude aux cerises. On y cache une amande entière et celui qui la trouve reçoit un petit cochon en pâte d’amandes. A la fin du repas, toute la famille danse et chante autour du sapin des cantiques et des chants de Noël. Les 25 et 26 décembre, les danois se régalent de Smørrebrød, des plats froids, avec de la Julebryg et de l’eau-de-vie. Il est également de tradition que chaque entreprise convie ses employés pour un repas de Noël au restaurant.

risalamande-cut
Le Risalamande

 

États-Unis : Merry Christmas !

Aux États-Unis, c’est le troisième jeudi du mois de Novembre que débutent les festivités de Noël, juste après Thanksgiving. Les américains accrochent des petites cannes à sucre rouges et blanches dans leur sapin et décorent leur maison et leur jardin tout entier pour l’occasion. On fait des guirlandes de pop corn, on expose des cartes de Noël sur les murs et les enfants accrochent leurs grandes chaussettes près de la cheminée pour que Santa Claus, le Père Noël, viennent y déposer des cadeaux. Les petits vont aussi chanter dans la rue des chants de Noël pour gagner quelques sous. Les américians offrent en signe de bienvenue, aussi bien dans les maisons que dans les hôtels, un verre du traditionnel Egg Nog. C’est un breuvage riche, épais, parfumé au rhum et parfois rehaussé de cannelle ou de muscade. Il est pour tradition également de positionner dans la maison The Elf on the Shelf, un lutin qui surveille les enfants jusqu’au 25 décembre, afin de voir s’ils sont sages. Les parents le déplacent secrètement tous les soirs pour garder un œil sur les enfants. Aux États-Unis, on cuisine beaucoup de Cookies tout au long des festivités. Le 25 décembre, les américains dégustent de la dinde farcie ou du bœuf, du Green Bean Casserole (un plat à base de haricots verts, de crème de champignons et d’oignons frits) ou encore une purée de patates douces, sans oublier la typique sauce aux canneberges. En dessert, il y a généralement plusieurs tartes au choix : de la Pumpkin Pie à la citrouille, de la Pecan Pie aux noix de pécan ou encore de l’Apple Pie aux pommes. Quant à la Maison Blanche, on savoure le « Gâteau du Président ». C’est une tradition qui remonte à Abraham Lincoln et qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.

green-bean-casserole-cut
Le Green Bean Casserole

Vous souhaitez profiter des festivités de Noël aux États-Unis ? VTF vous propose des séjours.

Italie : Buon Natale !

Selon la région, Noël n’est pas fêté de la même manière en Italie. Le pays possède différents personnages mythiques chargés de la distribution des cadeaux, ainsi les enfants italiens ne reçoivent pas tous leurs cadeaux en même temps. Au Nord, les fêtes de Noël débutent le 13 décembre et c’est Santa Lucia (Sainte Lucie) qui distribue les cadeaux aux enfants endormis. Ceux qui ont été sages reçoivent les cadeaux qu’ils souhaitent et les polissions ne reçoivent que du charbon (en réalité aujourd’hui, ce sont des bonbons ressemblant à du charbon). La majorité des italiens attendent néanmoins le 25 décembre pour fêter Noël et c’est selon les régions que le Babbo Natale (Père Noël) ou le Gesù Bambino (Petit Jésus) viennent déposer les cadeaux au pied du sapin. Enfin, à Rome et ses environs, on fête Noël le 6 janvier, à l’occasion de l’Epifania (Épiphanie) et c’est la Befana, une gentille sorcière avec un balai volant, qui distribue les cadeaux aux enfants. Pour le repas de Noël, au Nord on déguste des tartines au poisson, du fromage et de la charcuterie en entrée, suivi de tortellinis fourrés au bœuf ou des lasagnes et on enchaîne généralement avec le grand classique de Noël : le rôti de veau et ses pommes de terre au four. En dessert, même si chaque région possède ses spécialités, on retrouve le fameux Panettone, le dessert traditionnel italien, originaire de Milan, sur pratiquement toutes les tables du pays. Le Pandoro, originaire de Vérone, est également très apprécié dans le Nord, même s’il est moins populaire que le Panettone. Il existe aussi bien nature que fourré de crème de mascarpone ou de chocolat. Les italiens dégustent également le Panforte, une petite friandise originaire de Sienne. Au Sud, le poisson est à l’honneur tout au long du repas. On retrouve ainsi en entrée des anchois frits ou marinés, des crevettes, de la salade de poulpe ou des beignets à la morue. Le repas se poursuit généralement avec des spaghettis aux palourdes ou aux moules ou bien baignés dans un mélange de fruits de mer. On peut trouver également du bar en croûte de sel, de la dorade, des calamars frits ou de gratin de noix de St Jacques. En dessert, le Sud de l’Italie est friand des Struffoli napolitains, les Pettole des Pouilles ou encore les Buccellati siciliens.

panettone-cut
Le Panettone

Vous souhaitez profiter des festivités de Noël en Italie ? Réservez sans plus attendre votre séjour VTF.

Russie : C Рождеством Христовым ! (S Rajdestvom Kristavihm)

Les russes célèbrent Noël du 6 au 7 janvier et prolongent parfois les festivités de quelques jours. Traditionnellement, les russes font carême pendant la journée du 6 janvier, c’est la Sotcelnik. Le repas de Noël commence lorsque la première étoile apparaît dans le ciel, en référence à l’étoile qui guida les Rois Mages et on sert 12 plats, en référence aux 12 apôtres. Parmi eux, on retrouve l’incontournable Koutia, un mélange de grains de blé, de pavots, de noix, de fruits secs et de miel. Les russes savourent aussi généralement des Blini, des crêpes épaisses à tartiner. On trouve sur les tables russes des plats à base de poissons, de l’oie farcie, des pieds de bœuf en gelée, du cochon de lait farci à la kacha, du saucisson, du bœuf braisé, des Pierogui (raviolis), du pain d’épices, des biscuits au miel et au pavot et des boissons diverses à base de fruits comme les Ouzvars. En Russie, c’est le Diéd Maroz, (le Père Givre) qui apporte les cadeaux aux enfants.

koutia-cut
La Koutia

 

Finlande : Hyvää Joulua !

Lors les préparatifs de Noël en Finlande, on confectionne des Himmeli, des décorations traditionnelles, faites en brins de paille, formant des cubes en 3 dimensions très complexes. On invite ses amis et sa famille à boire du Glögi, un vin chaud sucré et épicé et des Pikkujoulu, soirées sur le thème de Noël, sont organisées. Le 24 décembre, la trêve de Noël de Turku, ancienne capitale de la Finlande, est proclamée et la ville semble s’arrêter, comme figée. Les restaurants ferment et les transports en commun ne fonctionnent plus. Cette cérémonie est d’une grande importance pour les finnois. On se rejoint en famille sans oublier ceux qui ne peuvent être là, ainsi des dizaines de bougies sont allumées sur les tombes. Les enfants, déguisés en lutins rouges, attendent la venue du Père Noël qui vient le soir leur remettre leurs cadeaux en mains propres. Ensuite, on passe à table pour déguster un plat de gruau d’avoine de riz à la cannelle avec des fruits secs. Par tradition, on cache une amande dans le plat et celui qui la trouvera aura bonne fortune tout au long de l’année. Pour le repas de Noël, les finnois servent traditionnellement le Joulukinkku, un jambon rôti à la moutarde. Ils dégustent également des pâtés de foie, des fromages et des salades de champignons. On trouve également beaucoup de poisson : saumon, lavaret cru légèrement salé, harengs en sauce, gelée de poisson, ainsi qu’œufs de lavaret, de corégone blanchâtre et de lotte. On sert aussi le merluche, un poisson macéré dans l’eau de lessive de soude, servi avec une sauce béchamel et des pommes de terre. En dessert, les finnois savourent beaucoup de confiserie et de gourmandises : des petits feuilletés aux prunes, des tartes, du pain d’épices, du chocolat, des noix, des raisins secs et des pommes. Le jour suivant Noël, c’est la Tapaninpäivä à l’occasion de la Saint Stéphane, et les finnois en profitent pour faire des promenades en traineau.

joulukinkku-cut
Le Joulukinkku

 

Belgique : Joyeux Noël !

Les festivités de Noël en Belgique débutent le 6 décembre pour se terminer le Réveillon du Nouvel An. C’est Saint Nicolas qui vient distribuer les cadeaux le 6 décembre. La semaine qui précède le 6 décembre, les enfants déposent leurs pantoufles devant la cheminée pour récolter des Spéculoos, petits biscuits à la cassonade et à la cannelle, ainsi que des chocolats, à l’effigie du Saint. Les belges dégustent de la dinde ou de l’oie pour le repas de Noël. Dans le Sud du pays, on mange les Tripes à l’Djotte, un boudin blanc à base de chou vert. Dans les régions de Nivelles et Andenne, on a pour coutume de savourer des Cougnous ou Cougnolles, qui sont des petits biscuits représentant le Jésus. Dans la région de Liège, on frit à la poêle avec du beurre des crêpes à la farine de sarrasin appelées Boukètes. On les agrémente de raisins de Corinthe ou de ronds de pommes et on les accompagne d’un vin chaud. Les belges savourent également le Massepain, de la pâte d’amandes, ainsi que la traditionnelle Bûche de Noël, fourrée à la pâte de noisettes et nappée de mousse au chocolat. Les enfants sont à nouveau gâter de cadeaux à leur réveil le 25 décembre.

boudin_blanc_au_chou-cut
Les Tripes à l’Djotte

 

Bulgarie : Bесела Kоледа ! (Viésiéla Kaliéda)

Le Réveillon de Noël (Badni Vetcher) fait l’objet de grands préparatifs en Bulgarie. On accorde une attention particulière à la confection du Pitka, un pain rituel de forme ronde, décoré avec des symboles de prospérité et d’abondance comme des petits oiseaux, une grappe de vigne, un agneau, ou une maison, autant de symboles positifs pour les bulgares. On place une pièce dans la pâte qui portera chance pour l’année à celui qui la trouvera. Le Pitka occupe la place centrale sur la table du dîner. La tradition bulgare veut que l’on mange des plats végétariens lors du Réveillon car c’est le dernier jour du jeûne de la Nativité. Le nombre de plats doit être impair et le nombre que l’on choisit de préparer dépend de la signification que l’on veut donner. On en prépare par exemple 7 pour les 7 jours de la semaine, neuf, comme le nombre de mois pour qu’un enfant vienne au monde ou encore douze, comme les 12 mois de l’année. Les bulgares dégustent des Sarmi, préparés à base de riz, avec des condiments et enroulés avec des feuilles de vigne ou de chou. Ils mangent également des poivrons secs farcis au riz, des lentilles, du blé bouilli, des haricots, des pruneaux secs et des noix. En dessert, ils savourent des Tikvenik, des galettes à la courge et aux noix, ils boivent de la Rakia, une eau-de-vie bulgare, ainsi que du vin. A la fin du dîner, chaque convive choisit une noix et la casse. Si elle est bonne, c’est un signe de bonne santé pour l’année à venir. On ne dessert pas la table avant le lendemain et on garde également de la nourriture pour les morts. Les bulgares ne ferment pas la porte de leur maison le soir du Réveillon, pour que Jésus Christ puisse entrer. Dans la nuit, les Koledari  font le tour des maisons pour souhaiter leurs vœux de prospérité en chansons. On offre à ce groupe d’hommes, vêtus de capes feutrées et tenant des bâtons de berger sculptés, du vin, de la Rakia et des Kravaï, des petits pains spécialement confectionnés dans chaque maison pour l’occasion. Le 25 décembre, les bulgares célèbrent Rojdestvo Hristovo, la naissance du Christ qui est appelé Koleda en Bulgarie. On se réunit à nouveau en famille et cette fois-ci, la viande est à l’honneur. Il est pour tradition de tuer le cochon la veille. Pour les grandes occasions, les bulgares aiment manger les Doubitchous, des douceurs qui font la joie des petits et des grands. Le lendemain de Noël, chacun, et particulièrement les enfants, a sa propre Sourvaknit za, une branche de bois souple et rigide (en principe du cornouiller ou du mûrier) dont on lie les ramifications en 2 à 3 cercles et que l’on décore généralement avec des piments, des haricots, du maïs soufflé, enfilés sur les branches. Les bulgares s’en servent pour donner une tapette dans le dos, afin de présenter leurs vœux pour la nouvelle année.

doubitchous-cut1
Les Doubitchous

Commentaires (2)

  • Wu ambroise Reply

    24 décembre 2016 at 18 h 50 min

    Merci pour le noël polonais… et joyeux Noël à la France !

    • Plumes VTF Reply

      3 janvier 2017 at 9 h 47 min

      Merci ! En espérant que vous avez passé de belles fêtes de fin d’année, à bientôt !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *