France

Randonnées sur les Côtes d’Armor

2 août 2017

A pied, à cheval ou en vélo, les Côtes d’Armor sont un véritable écrin de nature à découvrir. Nous vous avons sélectionné 2 randonnées pour vous émerveiller au coeur de ce fabuleux paysage de Bretagne.

 

Rando 1 : Cap Fréhel, Fort-la-Latte, cap d’Erquy, la Pointe aux Chèvres

Durée : 2 jours

Falaises de grès rose et plage de sable d’or

Prenez direction le cap Fréhel. Cette beauté sauvage est unique, avec ses falaises de grès rose et de schiste de 70m au-dessus des vagues. Le cap possède un charme tout particulier avec ses roches sculptées par le vent et ses balais d’oiseaux côtiers : guillemot de Troïl, cormorans huppées, fulmar boréal, goélands bruns ou argentés, mouettes tridactyles, etc. Le visiteur doit se faufiler pour observer de près ces oiseaux rares et protégés.

Continuez le long de la côte, dans la lande en fleurs. Lors d’une agréable balade bucolique, vous pourrez admirer une quantité de belles plantes, qui teintent de violet et de rose le paysage. Vous aurez plaisir à vous rendre au Fort-la-Latte, un château qui fut le théâtre de nombreux tournages de films. Vous pourrez visiter cette fortification, classé Monument Historique et profiter de ses nombreuses animations en famille. Pour achever cette journée, une petite escale à Fréhel-Plage, ancien petit village de pêcheurs, s’impose.

Le lendemain, vous pourrez aller voir les biquettes de la Pointe aux Chèvres et continuer dans le bois de Carquois. Un peu plus loin, vous pourrez profiter, entre les dunes, de la plage des Sables-d’Or. En continuant sur la côte, vous tomberez sur le cap d’Erquy et ses falaises de grès rose.

 

 

Rando 2 : Les landes de Caurel, le lac de Guérlédan

Durée : 1 jour

Au pays de l’ardoise bleue

Au départ de l’église de Caurel, montez sur le surplomb de Port-Arthur et savourez un beau panorama, fait de collines, de landes et de rives boisées. Poursuivez l’aventure en vous enfonçant dans les bois de Keriven et Caurel, sur les traces de l’épopée de l’ardoise bleue, qui fut jadis exploitée dans ces bois. Retracez l’histoire des carriers, surnommés « gueules bleues », en dénichant les puits ardoisiers, les déblais et excavations sur les pentes, ainsi que les vestiges des anciennes mines.

La construction du barrage de Guerlédan a bouclé l’épopée de la belle bleue. Aujourd’hui le lac s’étend sur les anciennes carrières. C’est l’occasion de faire une halte pour admirer le plus grand lac de Bretagne. Et pourquoi ne pas faire une petite balade en canoë ou en pédalo ?

 

Commentaire (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *