Inspiration

Devoirs en vacances : nos astuces pour motiver vos enfants !

3 juillet 2019
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

S’il est déjà difficile de motiver ses enfants à faire les devoirs durant la période scolaire, cela devient presque impossible lorsqu’ils sont enfin en grandes vacances. Fini l’école, fini les devoirs, place à l’amusement et aux jeux avec les copains. Mais aussi place à l’oubli, l’oubli de la conjugaison, l’oubli des grandes dates de l’histoire, l’oubli des formules mathématiques. Bref, peu importe l’âge de votre enfant, une petite remise à niveau avant la reprise ne fait jamais de mal. Voici nos astuces pour leur remettre le pied à l’étrier.

S’éloigner de l’ambiance de l’école

Les enfants passent énormément de temps à l’école (24h par semaine en moyenne) et n’apprécient pas forcément cela. Inutile donc de les mettre dans les mêmes conditions au risque de les braquer et de les empêcher de profiter du fait de ne pas être à l’école. Alors laissez votre enfant adopter la posture qu’il souhaite. Pas besoin d’être assis en face d’un bureau pour apprendre une leçon, le canapé, son lit ou même le tapis du salon feront très bien l’affaire pour cela. Il peut même, s’il le souhaite, travailler dehors, sur un transat au bord de l’eau ou dans un endroit calme et boisé.

Commencer 3 semaines avant la rentrée

Dans un premier temps, l’idéal est de laisser à vos enfants le temps de faire le vide et de respirer. Le mois de juillet est fait pour cela ! Et à partir du mois d’août, vous pouvez commencer à le faire travailler. Pour la reprise, 6 jours sur 7 et une heure par jour suffisent, cela reste quand même les vacances ! Ensuite il ne vous reste plus qu’à lire la leçon avec lui et lui donner quelques exercices pour s’entrainer. Et si cela génère trop de tensions entre vous, vous pouvez toujours faire intervenir un tiers comme un professeur particulier par exemple.

Réviser en s’amusant

C’est les vacances et vos enfants n’ont sûrement pas envie de travailler comme à l’école. Et cela est bien normal, mais ce n’est pas grave car il existe de nombreux moyens de faire travailler vos enfants sans même qu’ils s’en rendent compte. Une partie de Monopoly, par exemple, pour travailler les additions et les soustractions, les échecs pour développer la concentration, le scrabble pour réviser le vocabulaire et l’orthographe et même le Trivial Pursuit pour développer sa culture générale sur de nombreux sujets. Vous pouvez également utiliser vos balades et vos visites de musées comme supports de cours d’histoire, de géographie et de culture générale.

Faire des pauses

En moyenne, un enfant de 6 ans peut rester concentré à peine 20 minutes. Et on sait à quel point il devient inutile de faire faire ses devoirs à un enfant qui n’est pas concentré. Alors dès que vous sentez sa concentration s’échapper, proposez-lui une courte pause de 5 minutes durant laquelle il pourra courir, chanter, sauter partout, … Cette courte pause lui permettra de se défouler et de pouvoir se reconcentrer. Mais attention à ce que la pause ne dure pas trop longtemps au risque qu’il oublie ce qu’il a commencé. Et après cette pause, n’oubliez pas de prendre une petite minute pour qu’il se remette en tête ce qu’il a fait jusque-là, avant de poursuivre ses devoirs. Cette méthode ne vous prendra pas plus de temps car votre enfant sera pleinement concentré sur ses devoirs, les 5 minutes de pauses perdues seront donc regagnées par une meilleure concentration.

Favoriser l’autonomie

À partir d’un certain âge, les enfants commencent à devenir autonomes. Et l’idée est qu’ils le soient parfaitement à partir de la 6ème. Si, lorsqu’ils sont encore jeunes, il faut rester à proximité des enfants pour trouver la page où les devoirs sont notés et pour lire les consignes, l’enfant se doit de devenir de plus en plus autonome et les parents doivent peu à peu s’éloigner des enfants et intervenir seulement à la demande ou pour vérifier le contenu en fin de session « devoirs ».

Et pour changer votre enfant d’atmosphère, pourquoi ne pas l’emmener dans un village de vacances où il pourra s’épanouir et jouer dans les clubs enfants ?


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaire (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *