Cap sur..., France

Le Luberon

8 juin 2016
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Lubéron, terre de couleur et de culture

Le Lubéron, c’est la Provence et la promesse des vacances presque poétiques.
C’est un Lubéron qui rougit au seul son de sa terre et qui sauve des livres, qui aime les mots et l’art, qui livre des lieux uniques en Europe et de l’histoire insolite. Un Lubéron aux villages perchés sur les hauteurs, au caractère authentique, à la fois sportif et détente.

Présentation en portait chinois.

Le Lubéron, terre de culture ?

La lecture au soleil ! Sur cette terre de culture, à défaut d’avoir la plume fine et de pouvoir vous mesurer à des talents renommés, vous pourrez choisir qui de Marcel Pagnol, du Marquis de Sade ou encore de Camus sera votre livre pour une lecture au soleil.

Ces artistes ont choisi cette région et ses divers villages de la région pour trouver l’inspiration, écrire et vivre. Si j’avais la plume fine, je me mesurerai à ces poètes d’un autre temps et je vous ferai de belles envolées lyriques, de belles strophes à vous faire tirer les larmes ou à vous faire rire comme jamais…mmmmh mais bon, là, on s’emballe : je ne peux que choisir mon préféré, et pour tout vous dire, ce serait… le Mythe de Sisyphe.

Plus d’infos sur Le Lubéron « terre de culture »– par Michel Printz, vice-président VTF.

Symbole de la région ?

Il n’y a qu’à voir le nombre d’hôtels, gîtes, etc., qui ont pris le nom de la belle pour leur hébergement, désolé, nous, non ! On a fait simple avec « Le Domaine du Grand Lubéron« . Ahaha.

Bref, plutôt que vous de raconter la vie de la cigale, sauf peut-être que Madame Cigale est muette et qu’en fait c’est Monsieur Cigale qui chante pour l’attirer (malin !). La cigale vit plusieurs années sous terre – pas très sexy – et seulement quelques semaines au soleil et ensuite elle meurt. Et ouais, désolé Jean, elle chante tout l’été mais la cigale ne passe pas l’hiver. Voilà, plutôt que de vous raconter cette histoire tragique : faites un atelier origami avec vos enfants ! Allez ça prend 2 minutes et c’est sympa.

Un endroit atypique dans le Lubéron

C’est atypique, culture et ça vaut franchement le détour, c’est la Libraire de banon à 40 min de Céreste, de son vrai nom : la libraire le bleuet. Un endroit magique, créé par Joël Gattefossé qui en a fait l’une des principales libraires de France : un tas de livres sauvés. Nous, on dit : allez-y !
Poumon économique du village, la libraire a été reprise en 2015 après un projet trop ambitieux – Joël a voulu concurrencer Amazon… et pourquoi pas ?! – cette magnifique librairie a été sauvée par les gens.

La renommée de La librairie a même devancé le célèbre fromage de chèvre : le banon.

Minute fromage : pour ceux qui ne connaissent pas le banon, c’est un petit fromage de chèvre, d’environ 100g au lait cru, habillé dans une feuille de châtaigner et ceinturé de raphia (trop de style à Banon) ; les amateurs de fromage vont se faire plaisir ! Attention, il est protégé par une AOC.

Vive le coquelicot au pays du Lubéron

Le bord des routes est rouge, rouge coquelicot ! Ils sont nombreux dans les champs au printemps et regardez, c’est beau.

champs de coquliecots dans le luberon

Le coquelicot ne se conserve pas en bouquet, le coquelicot est solitaire et n’aime pas les autres fleurs; c’est pourquoi vous ne pourrez en profiter qu’avec les yeux dans les champs ! Sauvage, va.
En symbolique, c’est l’apaisement (tu m’étonnes ! c’est un puissant sédatif une fois séché…) et l’inconstance, l’hésitation dû au fait qu’il se balance au gré du vent…
C’est vachement romantique en fait le coquelicot.

Une expérience unique dans le Lubéron

Tant qu’à parler botanique, allons jusqu’au bout et filons TOUT DE SUITE au jardin conservatoire des plantes tinctoriales. Tinc de quoi ? C’est-à-dire que c’est une plante dont certaines parties peuvent servir à préparer des colorants et des teintures (merci Wikipédia, je n’aurais pas définit mieux).

Eh mais c’est cool ça, non ? Un jardin où il y a des plantes dont sont extraits des colorants servant pour la teinture, la peinture, l’alimentation ou encore la cosmétique : j’adooooooore.
Une expérience visuelle, oui c’est beau mais aussi olfactive dans ce jardin unique en Europe.
Sur les terrasses du château de Lauris, le jardin possède une collection de plus de 250 espèces. Pour apprendre sur les plantes, les pouvoirs, les forces de celles-ci, on ne se prive pas de cette balade !

INFOS | Jardin Conservatoire des Plantes Tinctoriales
Ouvert au public du 7 mai au 31 octobre (2016) de 10h à 12h et de 14h à 19h / fermé le lundi. Visites guidées possibles sur rdv.
PRIX  5€ par adulte. (visite guidée 8 euros)

Le rendez-vous « people » du Lubéron

Lourmarin, classé plus beaux villages de France, c’est un village d’artistes aussi qui a séduit entre autres Henri Bosco et Albert Camus ; ils reposent d’ailleurs dans le petit cimetière pour l’anecdote. Une belle église romane, un beau château, un paysage de vignes et d’oliviers…

Bref, le charme de la Provence est là, et encore plus sur ce petit marché typique de Provence qui reste aussi sans doute le marché le plus people de tout le Lubéron. Alors ouvrez les yeux au milieu des asperges et des melons !

chateau lourmarin
Château de Lourmarin

C’est là : place Henri-Barthélémy et avenue Philippe-de-Girard, Lourmarin.

Une histoire insolite dans le Lubéron

La disparition de l’étang de la bonde ! L’étang a été asséché en une nuit et une vaste enquête a été menée pour retrouver les coupables.
En effet, cette nouvelle a suscité de vives émotions chez les Lubéronnais. L’étang de la bonde, d’une superficie de 30 ha est  le plus grand plan d’eau du Lubéron. Il est situé à La Motte d’Aigues et de Cabrières d’Aigues et c’est est le lieu de baignade préféré en été grâce à un cadre super chouette !
Comment a-t-il pu disparaitre ?  Allez, on vous le dit : le coupable c’est le site luberon.fr qui a lancé un buzz le 1er Avril 2014 en faisant croire au Lubéronnais que l’étang s’était asséché en une nuit. La bonne blague !

Pour info : il est ouvert toute l’année et surveillé en partie du 1er juillet jusqu’au 31 août sur la plage. Parking en été qui vous coûtera 2 euros par voiture.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaire (1)

  • Suys-Van Brabant Reply

    9 juin 2016 at 20 h 41 min

    superbe présentation, ça donne envie d’y aller.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *